Détecteur de chute sans abonnement Secure Senior

Découvrez notre détecteur de chute sans abonnement livré prêt à l’emploi

Découvrez notre détecteur de chute sans abonnement livré prêt à l’emploi

Détecteur de chute sans abonnement Secure Senior

Découvrez notre détecteur de chute sans abonnement livré prêt à l’emploi

Soldes actuellement : 199€ au lieu de 229€ – Durée limitée

Accueillir un parent âgé chez soi : 3 précautions, conseils et avantages

Vous avez un parent qui perd de plus en plus la mobilité ? Vous vous demandez ce que vous devez faire pour rendre son existence plus agréable ? 

L’accueillir dans votre logement est l’une des solutions qui s’offrent à vous. Grâce à cette approche, vous savez qu’il est en sécurité et n’avez plus de soucis à vous faire. 

Bien au contraire, il se pourrait même que vous profitiez d’avantages intéressants.

Toutefois, avant de prendre cette décision, il est essentiel que vous passiez en revue différentes considérations afin de vous assurer que ce projet est bel et bien faisable. 

Dans le cas contraire, votre vie de couple ou de famille risque d’être perturbée sans que vous puissiez réellement apporter du réconfort à votre parent. 

Découvrez l’essentiel des précautions à prendre avant d’héberger un proche âgé, les conseils pour que cela réussisse et enfin les avantages dont vous pourriez bénéficier.

Les précautions à prendre avant d’accueillir un proche âgé chez soi

Vouloir accueillir un parent âgé chez soi est tout à fait légitime. 

Avant de mener à exécution ce projet, vous devez cependant prendre le soin de procéder à une analyse approfondie. 

En effet, suivant vos conditions et de vos moyens financiers, il peut arriver que vous ne puissiez pas honorer une telle responsabilité. 

Si vous ne souhaitez pas être pris au dépourvu, il est donc essentiel que vous ne preniez pas cette décision à la légère. 

Voici quelques précautions que vous devez prendre pour vous assurer que ce projet réussira.

Évaluer en amont les différentes contraintes associées au projet

L’évaluation des différentes contraintes associées au projet est l’une des dispositions qu’il convient de prendre avant d’accueillir un parent âgé chez soi. 

En réalité, ces dernières sont multiples. Au nombre de ces dernières figurent les questions matérielles. 

Le logement est-il assez grand pour héberger une personne dépendante ? 

Présente-t-il les aménagements et les équipements nécessaires pour que celle-ci puisse s’y sentir à l’aise ? 

Qu’en est-il de l’adaptation au handicap du proche à recevoir ?

Outre les considérations logistiques, il faut savoir qu’un pareil projet implique forcément un bouleversement des habitudes du foyer. 

Vous devez donc prendre le soin d’informer et de demander l’avis de votre époux (se) et de vos enfants avant de mettre à exécution ce projet. 

Il est également important d’étudier la question de l’hébergement de votre parent avec vos frères et vos sœurs. 

Obtenir l’accord et le soutien de ces derniers pourrait vous éviter les nombreux conflits qui découlent le plus souvent de cette initiative. 

Demander un conseil de famille

L’autre attitude qu’il faut adopter avant d’accueillir un parent âgé chez soi consiste à demander un conseil de famille. 

En effet, vos frères et sœurs ne sont pas les seules personnes que vous pouvez consulter pour mieux saisir les tenants et les aboutissants de votre projet d’hébergement. 

Une assise avec tous les membres de la famille, qu’ils soient proches ou éloignés pourrait s’avérer extrêmement utile et décisive. 

Cela parce que ces derniers peuvent attirer votre attention sur des implications qui vous ont échappées. 

En outre, sachez que c’est l’occasion rêvée pour obtenir de l’assistance et accueillir comme il se doit votre parent dans votre domicile. 

Cela est d’autant plus simple vu que chaque participant se sent responsable d’une façon ou d’une autre du proche handicapé. 

En demandant une assise, vous ne manquerez donc pas de trouver les voies et moyens pour rendre votre projet d’hébergement réalisable.  

Avant d’accueillir un parent âgé chez soi, n’omettez donc pas de recourir à un conseil de famille.

Associer des médiateurs extérieurs au projet

Il est aussi recommandé d’associer des médiateurs extérieurs au projet d’hébergement. 

Il peut s’agir d’un mandataire familial ou d’un médecin de famille. 

Dans l’un ou dans l’autre des cas, vous bénéficiez d’une expertise. Le premier vous fera prendre conscience de certains aspects organisationnels inhérents à l’accueil d’une personne âgée dans votre domicile. 

Le second ne manquera pas de vous orienter sur les dispositions qu’il convient de prendre pour le bien-être de votre parent. 

En associant des médiateurs, vous obtiendrez une vue plus globale des contraintes associées à l’hébergement d’un proche âgé chez vous. Qu’attendez-vous donc pour recourir à ces derniers ?

Quelques conseils pour héberger de façon optimale un parent âgé à son domicile

Pour accueillir un parent âgé chez soi, il existe quelques dispositions supplémentaires que vous devez prendre. 

En réalité, l’analyse des différentes contraintes ne fait qu’orienter sur l’ampleur des travaux à réaliser. 

Vous devez encore procéder aux aménagements. Voici quelques conseils pour vous aider. 

Adapter le logement à l’accueil de la personne âgée

Avant d’héberger un proche dans votre domicile, vous devez prendre le soin de l’adapter. 

En effet, les logements sont a priori conçus pour répondre aux besoins d’un individu valide. 

Ils ne présentent aucun dispositif destiné à faciliter l’existence des personnes handicapées ou à mobilité réduite. 

Si vous souhaitez que votre parent âgé se plaise dans votre habitation, vous devez donc l’aménager avec des équipements appropriés. 

Il peut s’agir d’un déambulateur, d’un monte-escalier, d’un rehausseur ou même d’un lit médicalisé.

Il faudra également envisager des travaux de rénovation tels que l’élargissement des portes, le rehaussement des cuvettes WC et l’installation d’une douche en lieu et place d’une baignoire. 

Ce faisant, votre proche pourra effectuer les gestes basiques auxquels il est habitué sans avoir à demander à chaque fois de l’aide. 

Mettre tout en œuvre pour recréer le chez-soi du parent âgé

Lorsqu’il est question d’accueillir un parent âgé chez soi, il est aussi conseillé de tout mettre en œuvre pour recréer son cadre de vie habituel. 

En réalité, si l’hébergement d’un proche n’est pas facile pour la famille, cela l’est encore moins pour la personne âgée. 

Cette dernière doit se séparer de l’environnement dans lequel elle a toujours vécu. Cela peut s’avérer assez bouleversant. 

Si vous souhaitez que votre parent s’approprie votre logement, il est donc essentiel de tenir compte de ses habitudes lors de l’aménagement. 

Vous pouvez par exemple disposer dans son espace privatif ses anciens meubles, ses albums souvenirs ou ses photos de chevet. 

S’il possède un animal de compagnie, vous pouvez également l’installer dans la pièce. Cela ne manquera pas de favoriser son intégration dans votre habitation.

Veiller à la préservation de l’autonomie du proche

La préservation de l’autonomie est un autre aspect auquel vous devez accorder une attention particulière quand il s’agit d’accueillir un parent âgé chez soi. 

En effet, ce n’est pas parce que sa mobilité est réduite qu’il ne peut plus rien faire. Bien au contraire, il est encore en mesure d’effectuer certaines opérations. 

Avec un peu de stimulation, il se pourrait même que ce dernier recouvre quelques-unes des capacités qu’il a perdues. 

Si vous souhaitez que votre proche s’épanouisse, vous devez donc veiller à préserver son autonomie. Dans le cas contraire, il pourrait déprimer. 

N’hésitez donc pas à lui confier de petites responsabilités telles que l’arrosage des fleurs, l’achat du journal et la préparation de certains repas. 

Les financements pouvant faciliter l’accueil d’une personne âgée chez soi

Il existe de nombreux financements destinés à faciliter l’hébergement à domicile des parents âgés. 

Parmi ces derniers figure l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). En réalité, il s’agit d’un dispositif financier mis en place par le Conseil départemental pour aider les personnes âgées à maintenir leur dignité. 

Si le proche que vous accueillez chez vous ne bénéficie pas de cette aide, il vous suffit donc de l’aider à en faire la demande. 

En revanche, si c’est déjà le cas, vous devez notifier le changement de résidence tout en précisant sa nouvelle adresse. 

Par ailleurs, sachez que l’APA n’est pas le seul dispositif financier dont votre proche peut profiter dans le cadre de l’installation dans votre résidence. 

L’allocation de la CAF, la prestation de compensation du handicap (PCH) et les aides extralégales du Conseil départemental en sont d’autres. 

Qu’attendez-vous donc pour vous faire assister par l’un de ces programmes ?

Les avantages à héberger son parent âgé chez soi

Accueillir un parent âgé chez soi présente de nombreux avantages. 

Cela est d’autant plus vrai sur le plan de la fiscalité. 

En effet, si vous justifiez que vous hébergez un parent dans votre domicile, vous pouvez bénéficier de certaines déductions fiscales. 

Il s’agit notamment de l’exonération sur le revenu imposable qui vous permet d’économiser un montant pouvant aller jusqu’à 3 407 € dans le cadre de la pension alimentaire. 

Vous pouvez également profiter de la part financière de votre proche âgé lorsqu’il s’agira de régler les impôts. 

Comme si cela ne suffisait pas, sachez que lorsque vous vous occupez à temps plein de votre parent, vous avez la possibilité de bénéficier d’une certaine rémunération. 

Il s’agit du chèque emploi service universel (Cesu). Pour ce faire, il est cependant essentiel que ce dernier dispose de ressources financières suffisantes ou perçoive une allocation.

Le détecteur de chute : un équipement indispensable pour l’hébergement d’un proche âgé

À présent que vous avez connaissance de tout ce qu’il y a à savoir avant d’accueillir un parent âgé chez soi, vous envisagez sans doute de mettre en application votre projet d’hébergement. 

Pour vous faciliter la tâche, nous avons mis au point un équipement révolutionnaire pour votre proche à mobilité réduite. Il s’agit du détecteur de chute

Ce dispositif vous prévient en cas de chute de votre proche. 

Que cela ait lieu dans votre domicile ou à l’extérieur, vous ne manquerez pas d’être alerté dès que votre parent est en difficulté. 

En plus, il prend en charge plusieurs méthodes de communication de l’incident aux contacts d’urgence. 

Au nombre de ces derniers figurent l’envoi d’un SMS avec lien de géolocalisation et d’un appel téléphonique. 

Ces derniers sont de surcroît enclenchés automatiquement et à répétition dans la seconde qui suit la chute de votre proche. 

Qu’attendez-vous donc pour vous procurer cette téléalarme ? 

Avec notre détecteur de chute, vous restez tout le temps en contact avec votre proche. 

D’ailleurs, qu’il s’agisse de la dragonne, du bracelet montre ou du brassard, il est conçu de sorte à ne jamais se séparer de votre parent. 

Comme si cela ne suffisait pas, il est équipé d’une puissante batterie. 

Lorsque la batterie est faible (autonomie 7 jours en moyenne), l’appareil envoi un SMS pour vous prévenir qu’il faut le recharger. 

En optant pour cet équipement, votre proche et vous conservez votre indépendance respective.

Notre produit

Détecteur de chute sans abonnement

Qu'en pensent nos clients ?

Nos derniers avis :

Besoin de plus d'informations ? Contactez Rémi à tout moment !

Ou via le "Chat" en bas de cette page