Skip links
Published on: Conseil personne âgée

Trouble de la marche personne âgée : que faire ?

Vous remarquez qu’un proche âgé a de plus en plus de mal à se déplacer.

Voire elle est déjà tombée dans son domicile, ou alors se plaint de perte d’équilibre.

Vous pensez que c’est une fatalité, et que c’est lié à l’âge.

Pas forcément !

Le trouble de la marche personne âgée peut être le résultat d’une maladie ou de troubles passagers.

Il est important d’identifier l’origine du trouble, et d’apporter des solutions correctrices.

Vous allez voir dans les lignes qui suivent quelles solutions sont à adopter.

Vous verrez également qu’un sentiment de sécurité peut rassurer votre proche, et donc lui donner confiance dans ses mouvements.

Cela passe par exemple par l’équipement d’une téléalarme.

Trouble de la marche personne âgée : que faire ?
Trouble de la marche personne âgée : que faire ?
Téléalarme sans abonnement Secure Senior

Ne pas se résigner

Le trouble de la marche personne âgée n’est pas quelque chose d’irrévocable.

Il est important de ne pas se résigner lorsque votre proche âgé rencontre des difficultés pour marcher.

Première étape : Devenir son “coach”

Vous devez la rassurer sur ses capacités à marcher et à faire des efforts pour améliorer ses capacités.

Dites-lui que c’est dans le mouvement et dans l’action qu’elle retrouvera de la vivacité.

Vous devez également lui témoigner de votre plein soutien pour faire des activités avec elle.

Ces activités peuvent être des balades, du shopping, aller faire les courses alimentaires avec votre proche.

Deuxième étape : Identifier l’origine du trouble

« Il y a assez peu de troubles de la marche devant lesquels la médecine est démunie” comme l’explique ce chef de service en rééducation neuro-orthopédique

L’origine du trouble de la marche personne âgée peut s’expliquer par plusieurs facteurs, que nous allons détailler dans le chapitre ci-après

  • Causes neurologiques
  • Suite à des douleurs musculaires
  • La prise de médicaments
  • Causes cardiovasculaires
  • Agencement du domicile

Les causes du trouble de la marche personne âgée

Voici quelques pistes qui vont vous permettre d’identifier quels facteurs entrainent les troubles de la marche.

Il est important de demander conseil à un médecin pour confirmer vos doutes.

Causes neurologiques

Les troubles de la marche issus d’une cause neurologique va se caractériser par des gestes non synchronisés.

Plusieurs pathologies ou troubles peuvent entrainer les troubles :

  • Les troubles proprioceptifs : ce sont des troubles qui impact le système nerveux. Les informations qui partent du cerveau n’arrivent pas immédiatement aux muscles ;
  • les accidents vasculaires cérébraux ou leurs conséquences ;
  • les troubles neurodégénératifs de type Parkinson ou syndrome cérébelleux ;
  • troubles de l’équilibre d’origine vésibulaire
  • crises convulsives
  • Baisse des facultés visuelles

Suite à des douleurs musculaires

Les douleurs musculaires de type lombalgie ou des membres inférieurs (hanche, jambes…) peuvent entrainer des troubles de la marche.

Les douleurs musculaires sont courantes avec l’âge. Et est la cause majeure des troubles de la marche.

Ces douleurs peuvent avoir pour origine la posture ou le manque de mouvement.

La prise de médicaments

Avec la vieillesse, la prise de médicaments est courante.

Les médicaments sont des causes courantes des difficultés à marcher chez les personnes âgées.

La survenance de troubles de la marche peut subvenir peu après la prise d’un nouveau médicament.

Il est important de faire le lien de cause à effet entre la prise d’un médicament et l’arrivée de nouveaux troubles.

Causes cardiovasculaires

Le trouble de la marche peut également subvenir par des causes cardio-vasculaires. À savoir :

  • Variation de la tension : par exemple après le repas, la nuit, en se levant ou après un alitement prolongé ;
  • Trouble du rythme cardiaque : tachycardies, infarctus du myocarde ;
  • Embolie pulmonaire ;
  • Après un effort intense ;
  • Syncope vagale.

Il est important de contrôler ses constantes de manière régulière (tension, rythme cardiaque).

Il existe aujourd’hui différentes solutions pour contrôler soi-même et facilement ses constantes (balance connectée, montre connectée ou encore tensiomètre).

Si vous détectez des incohérences, ou si vous avez le moindre doute. Contactez votre médecin pour avoir un avis médical.

Agencement du domicile

Un mauvais agencement du domicile peut gêner les mouvements de votre proche.

Par exemple des meubles mal placés, une salle de bain mal agencée ou encore des objets qui ne sont pas à la portée de la personne âgée.

La personne âgée va alors prendre des mauvaises habitudes pour pallier au point négatif du logement. Cela entraîne donc un déséquilibre de la marche et donc un risque de chute.

Afin de pallier aux problèmes, soyez attentif à la façon qu’à votre proche de se déplacer dans son domicile. 

Proposez-lui alors de réaliser quelques modifications dans son logement.

Par exemple, bouger un meuble ou encore déplacer des objets.

Les conséquences du trouble de la marche personne âgée

Conséquence dans la vie quotidienne 

Les troubles de la marche peuvent fortement handicaper le quotidien de votre proche.

En plus des risques de chute qui sont importants dans le domicile et à l’extérieur, cela peut conduire à un sentiment d’insécurité au quotidien.

En effet, il est très handicapant de ne pas avoir confiance en ses capacités à se mouvoir. 

La personne âgée est alors en constante vigilance. Ce qui peut entraîner de la fatigue.

Cette fatigue peut être un cercle vicieux et accentuer le risque de chute.

Conséquence psychologique 

Autre conséquence à prendre en compte est l’impact psychologique du trouble de la marche personne âgée.

Qui dit trouble de la marche, dit sentiment de vieillissement et de ne plus être autonome dans la vie quotidienne.

Cela peut amener chez la personne âgée le sentiment du temps qui passe. Elle peut donc avoir du blues.

Les conséquences psychologiques peuvent être accentuées si l’entourage lui met en avant ses difficultés sans lui apporter de solution.

Il est important de créer une dynamique positive afin de sortir la personne âgée de ses angoisses et de ses peurs.

Conséquence sociale

Suite à des troubles de la marche, votre proche peut ne plus vouloir se déplacer pour éviter les risques de chute.

Conséquence, la personne peut s’isoler elle-même et donc se couper de toute activité sociale.

Cela est facilité avec tous les services à domicile dont peut profiter votre proche. Par exemple, les auxiliaires de vie ou la livraison de repas à domicile.

Il ne faut pas céder à la facilité. Accompagner votre proche dans des sorties pour entrer en interaction avec les autres.

Il faut donner des objectifs à la personne, afin qu’elle oublie ses difficultés dans la marche.

Vous l’aurez compris, la clé est la confiance en soi.

Les solutions pour pallier aux troubles

Le mouvement en préventif 

Le point le plus important lorsque des troubles de la marche apparaissent, c’est le mouvement.

En effet, même si des difficultés dans la marche apparaissent. Il y a toujours une marge de progression à atteindre.

Le levier le plus important pour améliorer son quotidien est de bouger, et donc d’améliorer sa condition physique. 

De manière préventive, il est important lorsque les signes de l’âge apparaissent de s’habituer au mouvement.

Par exemple, faire de la marche, de la course à pied, de la gym ou toute autre activité physique adaptée.

La clé est de rester régulier, ce qui sera bénéfique pour le corps.

La téléalarme en curatif 

Malgré tous les efforts que vous allez faire pour protéger votre proche, les accidents peuvent malheureusement arriver.

La solution la plus responsable est d’anticiper les risques, et d’équiper votre proche en conséquence.

Afin que votre proche puisse vous prévenir en temps réel en cas de problème, vous pouvez installer à votre proche une téléalarme qui permettra de vous prévenir en cas de chute à domicile.

En conclusion : le remède, c’est le mouvement !

Nous avons vu dans cet article que différentes causes pouvaient entrainer un trouble de la marche personne âgée.

Que la cause soit physique ou psychologique, une grande partie de ces pathologies peuvent s’améliorer avec l’activité physique.

Vous devez inciter votre proche à faire des efforts pour marcher. Que ce soit dans le cadre d’une activité physique ou encore dans la vie quotidienne (shopping…).

La sociabilisation sera également bénéfique pour reprendre confiance.

Si vous souhaitez sécuriser votre proche dans sa vie quotidienne, découvrez la téléalarme sans abonnement Secure Senior qui est livré prêt à l’emploi avec des boutons SOS et bracelet SOS.

Téléalarme sans abonnement Secure Senior

Laissez un commentaire